•  

    www.lanouvellerepublique.fr, 28/02/2019

     

    Poitiers : le compteur Linky fait des étincelles en justice

     

    A l’heure actuelle, les prestataires d’Enedis ont déjà déployé le compteur Linky dans seize millions de foyers. (!!!)

     

    Hier, 83 plaignants de la région s’opposaient à Enedis devant un juge de Poitiers. Délibéré fin mars.

    Noir ou blanc Linky ?
    Depuis l’annonce du déploiement du compteur communicant chez les particuliers, la bataille d’arguments et d’expertises fait rage.


    Elle continue désormais à produire des étincelles devant les tribunaux de France. Vingt-deux procédures en urgence (référé) ont été lancées par région via un cabinet d’avocats spécialisé dans ces actions collectives.


    Santé et vie privée dans la balance Hier, ce tour de France judiciaire passait par Poitiers et l’audience des référés du tribunal de grande instance qui rendra sa décision dans un mois.
    Deux doublettes d’avocats (1) ont fait assaut d’arguments pendant près de deux heures en présence d’une quinzaine de plaignants pour défendre ou contester le déploiement de cet équipement par 83 personnes de la région ventilées dans quatre assignations distinctes, selon le cas de figure (2).
    Jusqu’à maintenant, les décisions rendues par des juges des référés n’ont pas fait droit aux demandes des plaignants.
    Le combat en justice continue tout de même pour ceux qui contestent l’opportunité légale dont dispose Enedis tout en craignant à la fois pour leur santé à cause de l’émission d’ondes et leur vie privée du fait de la collecte d’informations.


    Une autre procédure suit son cours, contre l’État, menée par des collectivités, des maires, des associations.


    Le premier cheval de bataille des opposants, c’est la méthode employée par Enedis, accusé d’imposer son nouveau compteur dans tous les foyers. Les demandeurs assurent que la relation contractuelle entre les particuliers et Enedis est bafouée ; le distributeur d’énergie oppose la force de la loi qui lui permet ce déploiement qui n’est qu’un remplacement de ses propres installations.


    Ce qui fait le plus débat, reste l’aspect sanitaire, avec études et contre-expertises sur les dangers supposés des ondes plus ou moins fortes dont les émissions perturbent le quotidien de personnes dites électrohypersensibles.

    Enedis martèle qu’il respecte toutes les normes en vigueur quand les opposants invoquent le principe de précaution dans une matière en plein boom où la communauté scientifique manque de données.


    Et puis, il y a ce bras de fer sur les informations collectées. Simple index de consommation connecté pour Enedis, pompe à données plus personnelles sur la consommation et bientôt monnayables craignent les opposants.


    Face au flot d’arguments développés, hier, le juge des référés va devoir se concentrer sur trois points : est-il compétent pour statuer sur ce conflit ; si oui, y a-t-il vraiment urgence à statuer sur l’arrêt du déploiement et y a-t-il des illégalités flagrantes justifiant un coup d’arrêt ?


    (1) Mes Arnaud Durand et Christophe Lèguevaques défendent les plaignants ; Mes François Trecourt et Lola Chunet assurent les intérêts d’Enedis (ex-ErDF). (2) Les demandeurs distinguent les électrohypersensibles déjà raccordés et ceux en attente de l’être ; les foyers déjà raccordés et ceux qui doivent l’être.

     


    votre commentaire
  • france3-regions.francetvinfo.fr/normandie, 28/02/2019

     

    Compteur Linky : 180 normands en procès au tribunal de Caen demandent à Enedis de revoir sa copie

     

    180 consommateurs Normands en procès à Caen pour s'opposer à l'installation des nouveaux compteurs intelligents Linky. Ils demandent l'application du principe de précaution vis à vis de ces nouveaux équipements qui font polémique un peu partout en France.

     

    Lire la totalité de l'article sur france3-regions.francetvinfo.fr/normandie

    L'article donne une information intéressante dont personne n'a parlé jusqu'à présent  :

    "Un compteur intelligent utilisant la fibre Optique comme aux Pays-Bas"

    Ces consommateurs voudraient réveiller la conscience des politiques et obliger Enedis à changer de compteur. Plus de Linky certes, mais un autre type de compteur intelligent utilisant la fibre optique. Aux Pays-Bas ce changement d'équipement a été opéré malgré le surcoût.

    Il serait plus sûr. "Notre combat s'arrête le jour où cette décision est prise en France", précise l'association et ses représentants.

    Le jugement sera prononcé le 4 Avril 2019.

     


    votre commentaire
  •  

    Nous ne voudrions pas être à la place du maire de Chartres,

    -qui a appelé de ses vœux l'installation des compteurs Linky,-

    le jour où ce fichu compteur va mettre le feu à la piscine olympique, à la nouvelle mairie (si un jour elle sera terminée...), à la future salle polyvalente, ou à n'importe lequel autre des coûteux équipements sportifs pour lesquels la ville aura déboursé nos impôts par millions...

    Béthune : le compteur électrique s'embrase

    www.lavoixdunord.fr, 27 Février 2019

    Béthune : Le compteur électrique du complexe sportif s’embrase


    votre commentaire
  •  

    "Le couple indique que le compteur Linky d’où le feu est parti avait été installé deux semaines auparavant et que l’électricité avait été mise aux normes il y a deux ans."Langoiran : feu de Linky avéré

    ©Gilbert Habatjou
     
    La cuisine et la chambre à l'étage ont été complètement ravagées.

    Si l'incendie s'était déclaré durant la nuit, il y aurait eu trois victimes de plus.

    Linky assassin.

    Enedis : Comment faut-il appeler une entreprise qui commercialise un produit dangereux, non homologué et non fiable qui a déjà fait plusieurs morts et d'innombrables victimes?

     

    www.sudouest.fr, 25 février 2019

    Gironde : une maison détruite par un feu de compteur électrique neuf à Langoiran

    La mère de famille et ses deux enfants ont pu s’enfuir à temps. L’incendie n’a pas fait de victime.

    Une maison de Langoiran, située au lieu-dit Le Pin, a été en partie détruite lundi 25 février au matin par un incendie qui n’a pas fait de victime. Le feu s’est déclaré vers 9 heures depuis le compteur électrique.

    Camille Bonnet, la mère de famille, qui était à l’intérieur avec ses deux enfants en bas âge, a tenté d’étouffer les flammes avant de s’enfuir avec ses deux garçons. Le père de famille se trouvait lui au travail. Les pompiers ont éteint l’incendie qui a ravagé la cuisine et une partie de la chambre à l’étage.

    Le couple et les enfants sont actuellement relogés chez des voisins avant de trouver un gîte le temps que les travaux de rénovation soient réalisés. Ils n’ont pas voulu de la chambre d’hôtel à Créon proposée par la compagnie d’assurance. « À quatre dans une chambre, ce n’est pas possible », regrette la mère de famille.

    Le couple indique que le compteur Linky d’où le feu est parti avait été installé deux semaines auparavant et que l’électricité avait été mise aux normes il y a deux ans.

    Langoiran : feu de Linky avéré

    Damien et Camille Bonnet devant ce qui reste du compteur électrique.

    ©Gilbert Habatjou

    La société Enedis a souhaité apporter certaines précisions : "Un compteur électrique ne peut pas prendre feu spontanément. Comme tous les matériels électriques qu’Enedis installe chez ses clients (disjoncteur, tableau électrique…), les compteurs sont conçus à partir de matériaux spécifiques conformes à la réglementation "incendie" et intégrant des retardateurs de flammes. A ce jour, aucun élément ne permet de déterminer l’origine de l’incendie. Comme pour tous les incendies, une expertise indépendante sera menée afin de déterminer les causes précises de cet événement."

    -----------------------

    NOUS ATTENDONS TOUJOURS QU'ENEDIS PRODUISE LE DOCUMENT PROUVANT QUE LE COMPTEUR LINKY A REÇU L'HOMOLOGATION CONFORMÉMENT À LA LÉGISLATION FRANÇAISE EN VIGUEUR.

    EN ATTENDANT, QUI REMBOURSE LES DÉGÂTS ?


     


    votre commentaire
  •  

    En voilà un autre sujet du GRAND DÉBAT : A qui profitent les éoliennes? Certainement pas aux riverains.

    Aucune concertation avec les riverains, aucune information préalable concernant les nuisances qu'entraîne l'installation des éoliennes.

    Et l'article ne parle pas des cancers et autres maladies qui seraient liés aux infrasons émis par ces monstres.

     

    www.aisnenouvelle.fr

    Une famille de Beaurevoir gênée par l’ombre et la lumière des pâles d’éoliennes

    Thibaud Sailly dans sa cuisine avec, en fond, les éoliennes qui jouent avec le soleil.
    Thibaud Sailly dans sa cuisine avec, en fond, les éoliennes qui jouent avec le soleil.

    Chaque matin, le rituel est le même, mais uniquement quand il fait plein soleil, comme en ce moment. Entre 8 h 15 et 8 h 50, l’exposition de la longère du jeune couple permet un bel ensoleillement. Oui mais voilà, les rayons du soleil sont perturbés par les ombres des pâles d’éoliennes, ce qui provoque une situation désagréable en continu dans la maison.

    Thibaud Sailly n’est pas un farouche opposant de ces mâts installés à 600 mètres de leur maison, mais il regrette simplement le manque d’information sur le sujet.

    « Quand on a acheté la maison en 2013, aucune éolienne n’était si près de la maison. » Sur les 7 éoliennes du parc du Buisson, celle dans l’axe du soleil entraîne le désagrément visuel d’ombre et de lumière.

    « Ça prend la tête », explique Thibaud Sailly. Il prend l’exemple de son épouse qui, depuis un accident vasculaire, semble être « beaucoup plus sensible aux pâles et attrape des maux de tête ».

    Le couple a beaucoup investi en temps pour restaurer cette longère et a négligé cet aspect administratif qu’aucune autorité n’a évoqué. Aujourd’hui, le phénomène certes épisodique aurait aussi sans doute des conséquences sur le prix du bien en cas de revente.

    « Un peu plus de respect »

    Si le sujet peut prêter à sourire, il entraîne aussi certaines nuisances sonores en cas de coups de vent violent. Le couple a demandé au propriétaire du parc, la société Volkswind, une étude acoustique en novembre dernier. Demande restée lettre morte. « Ce sont des effets directs qui nous poussent à aller plus loin. »

    Le couple a également dû faire installer une parabole en remplacement d’une antenne de télévision traditionnelle, qui ne captait plus aucune onde hertzienne à cause des éoliennes.

    Thibaud Sailly se dit aujourd’hui particulièrement attentif et vigilant aux réunions et autres enquêtes publiques à venir dans le cadre d’implantation ou d’extension de parcs sur la commune. « On aimerait un peu plus de considération et de respect»

    ----------------------

    Ce couple semble jeune, qu'est-ce qui explique cet accident vasculaire dont a été atteint la jeune femme? Serait-il lié à la présence des éoliennes? Aucune hypothèse n'est à exclure. Et si en plus on leur a imposé le compteur Linky, il y a même de très fortes présomptions que l'accident cérébral puisse être directement lié à l'exposition aux infrasons et CEM.

    Eoliennes : Ombre et lumière, bruit et ondes hertziennes


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires