20 bovins perdus à La Prénessaye dans les Côtes-d’Armor. Un peu plus loin, ce sont 200 bêtes qui sont décédées et obligent l'exploitant à mettre la clé sous la porte.

Autant de cas déjà signalés à la Chambre d'agriculture de Bretagne, en Normandie et dans la Sarthe, explique Le Parisien. Plusieurs collectifs d’agriculteurs s’estiment victimes des rayonnements électromagnétiques. « On laisse crever des éleveurs à petit feu alors qu’on connaît le problème depuis 25 ans et que cela va en s’aggravant", dénonce Serge Provost, ex-agriculteur touché à la fin des années 1990.

En effet, un rapport du ministère de l’Agriculture datant de 1998, met en cause l'influence des champs électromagnétiques sur les élevages.

"Il est reconnu que les animaux sont beaucoup plus sensibles que les humains aux phénomènes électriques, en particulier les bovins", rapporte encore le quotidien.

L’association Animaux sous tension attaque

Après les nombreux signalements reçus, les chambres d’agriculture demandent au GPSE (un groupe de travail composé des pouvoirs publics, des éleveurs et des acteurs du monde de l’énergie) d'intervenir dans des exploitations depuis trois ou quatre ans. Sans réel résultat, plusieurs éleveurs ont décidé de se réunir au Mans (Sarthe) afin d’attaquer l’État en justice sous la bannière de l’association Animaux sous tension. "Nous avons assez de preuves pour déposer une plainte collective". "Il y a là un vrai problème dont il faut se préoccuper. Notre méconnaissance justifie de dégager des crédits pour lancer un programme de recherches", appuie Claude Allo, président du GPSE.

"J’ai constaté que le voltmètre réagissait fortement lorsque je le piquais dans la terre et dans l’eau", explique Stéphane Le Béchec, 51 ans, qui a identifié plusieurs sources de nuisances, dont un transformateur. Il a déjà déposé plainte contre X l’année dernière auprès du procureur de la République. Un autre agriculteur raconte le mal dont souffrent certaines de ses bêtes. "On a aussi eu des veaux aveugles, avec des trous dans le crâne, des membres mal formés, qui se mettent à tourner en rond et à se cogner la tête dans les murs", explique Patrick Le Néchet.

-----------------

www.youtube.com/watch?v=5ZUQi3NXCXQ

L'électricité ferait-elle mourir des vaches en centre-Bretagne ?

---------------------

 

Non aux éoliennes dans le Pays de Chantonnay