• "On ignore les causes du sinistre."

    "L’origine du sinistre, qui pourrait être parti du sous-sol, n’a pas été déterminée."

    www.francebleu.fr, Jeudi 30 mai 2019

    Incendie dans un salon de coiffure du 18ème à Paris

     

    Violent incendie à Paris ce jeudi après-midi dans un salon de coiffure africain de la rue de Clignancourt dans le 18ème arrondissement de Paris. Les clientes étaient en train de se faire coiffer quand les flammes ont pris dans le commerce. Tout le monde a pu sortir sans encombre avant l'arrivée des secours mais les pompiers ont du évacuer tous les habitants des 6 étages au dessus de la boutique, comme on le voit dans ces images fournies par leurs soins.

    Six personnes ont été légèrement incommodées par les fumées, l'une a été conduite par précaution à l'hôpital. On ignore les causes du sinistre.

     

    actu.orange.fr/paris-incendie-dans-un-salon-de-coiffure-rue-de-clignancourt

    (...)

    L’origine du sinistre, qui pourrait être parti du sous-sol, n’a pas été déterminée.


    votre commentaire
  • Tulle : deux incendies dans la même rue en un mois

    "le feu aurait pris sur deux voitures garées l'une derrière l'autre rue Jean-Artel. Il se serait ensuite propagé à une troisième voiture garée à l'intérieur. De là, il s'est diffusé au bâtiment de deux étages par la cage d'escalier en bois."

     

    www.lamontagne.fr, 31/05/2019

    Incendie à Tulle : des personnes relogées, un pompier blessé

    Un incendie a détruit cette nuit un bâtiment d'habitation à Tulle, dans le quartier de Souilhac. Les pompiers sont toujours à l'oeuvre ce vendredi après-midi pour sécuriser les lieux.

    Un incendie s'est déclenché ce matin vers 4 heures, à Tulle, dans un bâtiment situé entre la rue des Martyrs et la rue Jean-Artel, dans le quartier de Souilhac.

    Selon les premières constatations des pompiers, le feu aurait pris sur deux voitures garées l'une derrière l'autre rue Jean-Artel. Il se serait ensuite propagé à une troisième voiture garée à l'intérieur. De là, il s'est diffusé au bâtiment de deux étages par la cage d'escalier en bois.

    Tulle : deux incendies dans la même rue en un mois

    Vers 8 h 30 ce matin, l'incendie n'était pas maîtrisé. "La propagation des flammes se fait par les doublages entre deux bâtiments, explique le lieutenant Baussière, commandant des opérations pour les pompiers du CODIS 19. Nous sommes donc obligés de casser les doublages à coup de masse pour pouvoir l'éteindre".

    Les opérations de dégarnissage des isolations et de déblaiement des gravats se sont poursuivies durant la journée de vendredi.

    Un pompier blessé

    L'un des habitants a été évacué depuis la fenêtre de l'étage, par les secours. Un pompier a été blessé en passant son pied à travers un plancher. Au total, une dizaine de personnes ont dû être prises en charge et relogées, la ville s'étant chargée du relogement de sept  d'entre elles (un couple, quatre enfants et une personne âgée) en urgence, dans un hôtel.

    Une trentaine de pompiers sont intervenus sur cet incendie durant la nuit, une quinzaine d'autres ont pris le relais dans la journée. La circulation a dû être déviée par des rues voisines, et les opérations s'annoncent encore longues.

    A noter que le 18 avril dernier, un homme est décédé dans un incendie qui s'était déclaré dans la même rue des Martyrs, quelques dizaines de mètres plus bas.

     

    www.lamontagne.fr/tulle-19000, 18 avril 2019

    Incendie mortel à Tulle, rue des Martyrs

    "L'incendie a pu être circonscrit vers 22 h 30, alors que le feu menaçait de gagner le deuxième étage. Une enquête a été ouverte par le commissariat de police pour déterminer les causes du sinistre qui, ce jeudi en fin de soirée, demeuraient inconnues."

    ---------------------

    Constatons qu'à ce jour, cette enquête ne semble pas avoir abouti à une conclusion. Il y a eu tout de même mort d'homme.


    votre commentaire
  •  

    L'installation du compteur communicant (Linky) est prévue en Martinique, depuis 2018.

    la1ere.francetvinfo.fr/martinique

    Plus de 500 abonnés du Vauclin et du Robert n'ont pas de courant électrique

    Deux incidents privent d'électricité plus de 500 abonnés dans des quartiers du Vauclin et du Robert depuis jeudi soir (30 mai 2019).

    Jeudi (30 mai 2029), en fin d'après-midi, plusieurs internautes ont posté des images impressionnantes d'un incendie qui a ravagé un poste de transformation d'EDF de 20 000 volts à l'entrée du Vauclin. Le sinistre a provoqué des coupures de courant et d'alimentation en eau potable dans la commune.

     


    votre commentaire
  •  

    www.caradisiac.com, 31 mai 2019

    Voiture électrique : le danger de la rallonge à la maison

    Une récente étude britannique démontre qu'une grosse partie des propriétaires de voitures électriques ont déjà eu recours à des rallonges non adaptées pour recharger leur véhicule à l'extérieur, faute de borne à la maison. Mais ce n'est pas sans risque.

    La recharge d'un véhicule électrique à son domicile requiert un câble spécial et, parfois, une borne installée par le constructeur pour bénéficier d'une plus forte puissance. Sauf qu'en absence de garage privé ou de borne à la maison, certains sont tentés de sortir une rallonge domestique pour brancher l'auto, garée à l'extérieur.

    Et n'allez pas croire qu'il s'agit d'un cas isolé : selon une récente anglaise, 75 % des propriétaires de voiture électrique ou hybride rechargeable ont déjà eu recours à la rallonge à la maison pour brancher l'auto. Évidemment, cela n'est pas sans risques.

    Le premier est le manque d'isolation au éléments extérieurs d'une rallonge classique, qui n'est pas faite pour être en extérieur.

    Il y a ensuite le problème de l'électrocution et du risque d'incendie sur un câble qui pourrait être malencontreusement sectionné, ou d'une section inadaptée.

    Puis, enfin, il y a également une part des propriétaires qui branche plusieurs rallonges en série pour atteindre l'auto, parfois trop loin de la prise. Cela augmente encore les risques d'électrocution et d'incendie.

    L'association derrière l'étude demande aux pouvoirs publics d'améliorer le réseau de bornes de recharge publique et de faire en sorte que les propriétaires soient mieux informés des manipulations lors de la recharge, et notamment de ce qu'il ne faut pas faire.


    votre commentaire
  •  

    Enedis fait des promesses pour inciter les habitants à accepter le compteur Linky...

    www.leparisien.fr, 28-05-2019

    Un challenge énergétique pour sauver une église de l’Aube

    Les habitants d’un petit village de 266 âmes sont appelés à relever le défi pour économiser de l’électricité grâce à leurs comptes Linky et récolter de l’argent pour restaurer leur église.

    Les opposants au compteur connecté Linky sont nombreux. Le maire de Fontaine (Aube), Pascal Lemoine, était, lui, assez sceptique quant aux gains d’énergie et aux économies promis par Enedis. « Je veux qu’ils nous prouvent que Linky tient toutes ses promesses », explique-t-il.

    Sa commune (266 habitants) étant désormais équipée à plus de 80 % (151 compteurs en tout), il a décidé d’organiser un challenge énergie pour motiver les habitants. Un projet qu’Enedis accompagne en mettant de l’argent sur la table.

    « Enedis fixe le cadre des économies à réaliser et, quand elles sont atteintes, les habitants gagnent des points. Chaque point équivaut à 300 euros de don », détaille le premier édile. Une réunion d’information est organisée ce mardi soir pour préciser les détails du challenge, qui va durer une année.

    Pour motiver ses troupes, Pascal Lemoine a trouvé un objectif commun : l’église du village qui tombe en ruines. « Tout est à refaire. On prévoit plusieurs tranches de travaux sur cinq ans et on a besoin de 700 000 € », précise-t-il. C’est seulement le 30 avril 2020 qu’on connaîtra les points gagnés et le montant récolté.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires