• Scandale compteur Linky : défaut du disjoncteur

     

    Mise à jour suite à la remarque d'un lecteur (voir ci-dessous) :

    Enedis, dans une lettre envoyée à ses clients, signale "un défaut potentiel sur certains disjoncteurs de branchement."

    L'article de www.planet.fr semble établir un lien plus ou moins direct avec la présence d'un compteur Linky, voire même un problème inhérent au compteur communicant.

    Dans son commentaire, notre lecteur précise :

    "En revanche l'article de Planet parle de pièce du compteur linky et là c'est autre chose. Je pense qu'il s'agit  d'une grossière erreur due à l'incompétence de l'auteure de l'article. Si c'était le cas je serais le premier à me réjouir car le "breaker" et non disjoncteur est dénoncé depuis le début pour diverses raison techniques."

    Ne serait-il pas envisageable de penser que le problème détecté sur ces disjoncteurs dit défaillants qu'Enedis se propose de changer gratuitement soit lié à la présence du compteur Linky et de son 'breaker' intégré dans la boîte?

    Peut-être l'installateur envoyé par Enedis va vérifier par la même occasion - comme cela aurait dû être fait au cours de l'installation du compteur Linky - si l'installation électrique des clients en question est réellement compatible avec un réglage maximum de la puissance qui peut être changée à distance par Enedis sur demande du client?

    Voici des liens qui abordent ce problème :

    http://stoplinky28.blogg.org/linky-enedis-probleme-avec-le-disjoncteur-a166214962
    https://www.enedis.fr/campagne-de-localisation-de-disjoncteurs
    http://leblogdedoczaius.over-blog.com/2017/12/linky-et-son-disjoncteur.html
    https://www.promotelec.com/actualite/linky-faire-intervenir-installateur-electricien-qualifie-apres-mise-place-nouveau-compteur/

     

    www.planet.fr

    Enedis : pourquoi l'entreprise chargée de la pose de Linky risque de passer chez vous

    Publié par Ludmïa Lewis le Mardi 09 Juillet 2019
     
    Depuis quelques mois, des changements ont été effectués sur plusieurs compteurs Linky. En cause, un même défaut détecté sur l'ensemble des appareils intelligents. Enedis pourrait donc bien vous rendre visite.

    Plusieurs disjoncteurs des compteurs Linky devront être remplacés à cause d’un défaut de fabrication repéré sur ces pièces. Cela concerne 5% à 15% des séries de ces interrupteurs fabriquées entre mai 2017 et juin 2018 par certaines marques. Enedis a donc envoyé il y a plusieurs mois un courrier à une partie de sa clientèle. Elle est invitée à vérifier leur dispositif. Ainsi, 200 000 disjoncteurs ont déjà été remplacées dans toute la France. Toutefois, Enedis continue de chercher d’éventuelles pièces défectueuses, explique France Bleu.

    Pour que leurs clients sachent s’ils sont concernés par la situation, la société de réseau électrique a joint une photo à son courrier. L’image n’a cependant pas aidé tout le monde. Denise, une retraitée de 93 ans, a indiqué à France bleu que "c'était un petit rectangle, c'était trop petit, on ne pouvait pas voir". Par ailleurs, elle ne peut pas non plus s’aider du site web pour en savoir davantage puisqu’elle n’a pas internet.

    "On n’a pas internet nous, on a rien du tout, on est des anciens !", s’est exclamé Denise, avant de poursuivre : "C'est bien beau internet, mais pour les anciens, on arrive à plus pouvoir s'en sortir".

    Ces propos sont parvenus aux oreilles de Jean-François Thiel, le directeur territorial d’Enedis en Indre-et-Loire. Il y a tout d’abord répondu en affirmant que "cette photo ne parle pas forcément à tout le monde".

    L’employé du gestionnaire de réseau électrique, qui insiste sur l’importance de ce courrier, a également indiqué qu’un numéro vert existe pour les personnes sans connexion internet ou qui rencontrent d’autres difficultés. Il s’agit du 08 00 73 08 20.

    Changement de certains compteurs Linky : un risque de danger

    A la suite de cette problématique de dispositifs défectueux, Enedis s’est engagé à remplacer les pièces défaillantes à ses propres frais. Néanmoins, si vous êtes opposés à ce changement, vous devrez signer une décharge qui ôte toute responsabilité à la compagnie en cas de problème. Aussi, Jean-François Thiel tire la sonnette d’alarme et conseille d’être prudent en vérifiant si vous êtes concernés ou non par le souci.

    "Si l'installation électrique n'est pas conforme aux normes en vigueur et que ce type de disjoncteur est installé, les risques sont élevés", peut-on lire dans Capital.

    En outre, il peut y avoir des dommages importants sur l’installation électrique intérieure ou pire, sur l’ensemble du réseau électrique. Pour savoir si vous êtes en possession d’un des disjoncteurs sujets au défaut de fabrication, vous devez jeter une œil à la date de fabrication et au numéro de série de la pièce.

     

    www.francebleu.fr

    Problème de disjoncteurs : Déjà 700 appareils changés par Enedis en Indre-et-Loire

    Enedis demande à une partie de ses clients de vérifier s'ils n'ont pas un certain type de disjoncteurs. Des appareils présentent en effet un défaut de fabrication. En Indre-et-Loire, déjà 700 disjoncteurs ont été changés.

     

    C'est un courrier à prendre au sérieux qu'Enedis, le gestionnaire du réseau d'électricté en France, a envoyé à une partie de ses clients depuis quelques mois.

    Un courrier qui les invite à vérifier leurs disjoncteurs. Certains peuvent en effet présenter un défaut de fabrication.

    Cela concerne entre 5 à 15% des séries qui ont été fabriquées entre mai 2017 et juin 2018 par certaines marques, puis installés dans la foulée. Déjà 200 000 disjoncteurs de ce type ont déjà été remplacés dans le pays, 20 000 en région Centre et 700 chez nous en Indre-et-Loire. Et ce n'est pas fini, Enedis est toujours à la recherche d'éventuels autres disjoncteurs défecteux. 

    700 disjoncteurs déjà changés en Indre-et-Loire, combien d'autres à venir ? 

    Mais pour certains clients, ce n'est pas si facile de s'y retrouver. Quand Denise et Henri, 93 et 34 ans, ont reçu le courrier d'Enedis, ils n'y ont pas compris grand chose. Enedis y avait pourtant fait figurer une image du disjoncteur en question. "C'était un petit rectangle, c'était trop petit, on pouvait pas voir" explique Denise. Et pas question de lui parler du site internet dédié à ce problème de disjoncteur. "On pas internet nous, on a rien du tout, on est des anciens ! C'est bien beau internet, mais pour les anciens, on arrive à plus pouvoir s'en sortir". 

    "Il est important de prendre ce courrier au sérieux" - Jean-François Thiel, directeur territorial d'Enedis en Indre-et-Loire

    Des arguments que dit entendre Jean-François Thiel, le directeur territorial d'Enedis en Indre-et-Loire. "C'est une photo qui présente effectivement un disjoncteur de branchement, le disjoncteur principal, et c'est vrai que ça ne parle pas forcément à tout le monde, d'où le numéro vert (0800 730 820) qu'on a mis en place pour faciliter la vie aux personnes qui n'auraient pas internet ou qui seraient moins aptes à utiliser internet". Mais il insiste, il est important de prendre ce courrier au sérieux. Si on possède bien ce genre de disjoncteur, et que notre installation électrique est conforme aux normes en vigueur, aucun risque. Dans le cas contraire, ce n'est pas la même histoire. _"Dans le cas d'une installation intérieure qui ne serait pas aux normes, il peut y avoir des dommages sur l'installation électrique intérieure, voire au-delà sur tout le réseau électrique"_prévient Jean-François Thiel. Le disjoncteur pourrait ainsi ne plus jouer son rôle. 

    Si vous êtes donc en possession du disjoncteur concerné par ce défaut de fabrication (pour le savoir, il vous faut regarder la date de fabrication et le numéro de série), Enedis s'engage à vous le remplacer à ses frais. En cas de refus de votre part, en revanche, il vous faudra alors signer un papier, déchargeant Enedis de sa responsabilité en cas de problème.


  • Commentaires

    1
    JLG
    Mardi 9 Juillet à 20:58

    Bonjour,

    j'appelle cordialement l'animateur du blog à regarder de plus près ces informations sur les disjoncteurs car il me semble  y avoir une grave confusion.

    Depuis un certain temps effectivement il y a une campagne de vérification sur des disjoncteurs défectueux signalés par les fabricants. Ce n'est pas la première fois que cela arrive mais l'ambiance délétère en raison du linky brouille les choses. Les disjoncteurs dont il est question sont les AGCP de certaines marques, pas toutes installés dans une période donnée de temps.

    Pour ces disjoncteurs qui sont  des appareils de coupure et de protection, il est normal qu'Enédis demande des décharges à ceux qui refuseraient la vérification et le changement. Cela n'a strictement rien à voir avec le compteur linky.

    En revanche l'article de Planet parle de pièce du compteur linky et là c'est autre chose. Je pense qu'il s'agit  d'une grossière erreur due à l'incompétence de l'auteure de l'article. Si c'était le cas je serais le premier à me réjouir car le "breaker" et non disjoncteur est dénoncé depuis le début pour diverses raison techniques.

    La fin de l'article qui fait intervenir une personne âgée milite pour mon point de vue car s'il s'agissait du faux disjoncteur interne au linky Enédis n'enverrait pas de photo pour identification car par définition le boitier linky est plombée et inaccessible à l'abonné.

    Bien cordialement.

    JLG.

     

    2
    JLG
    Mercredi 10 Juillet à 00:26

    Bonjour et merci à l'équipe dont je suis journellement la page accueil.

    Etant l'auteur de la lettre  et de la fiche "incendies et système linky" adressées à la FNCCR le 9 mai 2018 où je dénonçais les graves manquements à la norme NF C 14 100 et le réveil tardif de Promotélec qui du coup a censuré et modifié la fiche initiale qui est un peu différente de celle que vous joignez.  Si cela vous intéresse vous pourrez les lires sur le site Stoplinky 76320.

    Je rappelle que la norme en question interdit d'installer un réenclenchement automatique sur ou au dessus d'un AGCP et que la propre fiche SéQuélec du compteur linky interdit précisément le réglage maximum de l'AGCP alors que la vidéo de démonstration d'ERDF à l'époque enfreint cette règle comme celle de la pose sur tableautin de bois.

    En relisant l'interview de France bleue qui est correct je m'aperçois que l'article de Planet a quasiment écrit les mêmes phrases en ajoutant le mot linky dans le chapeau et la première phrase. Est-ce une volonté de brouiller les choses déjà compliquées pour qu'en le reprenant les anti-linky perdent leur crédibilité ? Je ne connais pas Planet mais je suis suspicieux par déformation professionnelle et dans cette affaire ce serait plutôt une qualité car certaines publications reprises par des gens de bonne foi me font bondir, comme cet extrait tronqué  d'une vidéo amusante de You tube qu' une malintentionnée a diffusé pour illustrer par une manipulation honteuse l'effet des ondes sur un filet d'eau.

    Pour finir sur le sujet il est normal qu'Enédis procède gratuitement au disjoncteur AGCP puisqu'ils en sont responsables car plombé, l'installation privée ne commençant qu'aux bornes aval de ce disjoncteur et en réalité au milieu de l'appareil.

    Bien cordialement.

    JLG.

    P.S : J'ai donné ma réponse à la question posée par une co-propriétaire dans votre premier lien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :